Décodons ensemble les légendes alimentaires

L’alimentation est vitale, et fait partie des besoins primaires, si l’on s’en réfère par exemple à la pyramide de maslow. Maslow est un sociologue qui a inventé et imagé au 19ème siècle une classification de nos besoins, des plus primaires,, fondamentaux, vitaux, aix plus futiles, mais qui contribuent par exemple à notre bonheur; Et se nourrir, manger ‘et boire, fait partie des besoins les plus primaire,s en bas de la pyramide, mais sans lesquels nous ne pouvons vivre. Et l’Homme a tendance à faire travailler son imagination sur les plus petites futilités. L’Homme, pour vivre sereinement, pour s’amuser, a toujours besoin de créer des légendes, des mythes. Vis à vis de l’alimentation, des boissons et de la nourriture, il en existe des centaines de milliers. Décodons ensemble les croyances populaires, vraie ou fausses, qui sont très répandues.

1 : Communiquer avec les dieux

Vous l’aurez compris, ici nous parlons des différents aliments qui sont considérés comme divins, car ils nous permettrait de communiquer avec les dieux. Déjà au temps des grecs anciens, dans l’antiquité, la pythie et d’autres prophètes auraient prédit l’avenir et communiqué avec les dieux. Le calumet de la paix était destiné au même effet. En fait, pour la pythie, c’est le même cas, ces soi disant messagers de dieux et divinités ingéraient de puissants psychotropes et substances hallucinatoires, qui provoquaient des délires. Ce sont les premiers cas de prises de drogues et substances délirantes, et c’est leurs récits qui ont amenés aux temps moderne certains scientifiques à créer des drogues comme le LSD ou les autres acides.

2 : Le coca cola et la cocaïne

Le coca cola aurait contenu de la cocaïne ? Et bien oui, cette légende urbaine est apparemment vraie. Même si l’on manque de preuve et d’évidences pour être persuadé de cette légende, on peut affirmer que le coca cola était à l’origine à sa création fait avec de la cocaïne. Mais avant de pointer du doigt et de cracher sur ce géant de l’industrie américain, resituons le contexte. Le coca cola est créé en 1892, et la radiographie de marie curie n’est même pas inventée; L’absinthe est toujours légale et les bars à opium pullulent. La feuille de coca avec laquelle on produit la drogue est alors prisée par l’aristocratie et surtout par les médecins. En effet, on pense à cette époque, et parmi les plus éminents psychologues, comme le célèbre Sigmund Freud, que la cocaïne permet de soigner des troubles comme l’hystérie. Alors, créer une boisson calmante et revitalisante à base de coke n’est pas à l’époque alarmant. AUjourd’hui, il n’en reste plus une trace.

3 : Mcdonald’s et les anti vomitifs

Il y a des anti vomitifs dans le mc Do’ ! Au secours ! argh je meurs car mc Do me pousse à consommer et me bourre de drogues !

Calmez vous bande de chenapans; Mac donald’s n’a jamais mis de drogues dans ses burger’s ni dans ses frites, ni nulle part ailleurs. Certains pointent du doigt une preuve, le fameux petit rond blanc sur le dessous de pain; Face à cette ineptie, plusieurs arguments viennent s’opposer. Tout d’abord le bon sens. Pourquoi ? Pour nous pousser à manger ? ET bien même s’il y avait des anti vomitifs, on serait très très mal après un petit domac si les produits nous feraient vomir. De plus, le petit rond blanc n’est qu’une marque de décongélation industrielle, que l’on retrouve dans tous les pains à burger. Tous oui, achetez en en pharmacie et vous retrouverez le même petit rond blanc.

Voilà ce qu’il en est de 3 légendes urbaines sur l’alimentation industrielle.